• Barbara Para

Aujourd’hui on vous apprend… une technique psy pour la conduite du changement

Mis à jour : 13 juin 2019

La technique du recadrage.


Image provocante, oui. Un clown, supposé faire rire, mais qui fait plus peur qu'autre chose. Le travail du psychologue, c'est de conduire le changement. Pour cela, tous les moyens sont bons : faire rire, faire pleurer, faire peur... Donc provoquer des émotions.


Anne-Victoire Rousselet, psychologue à l’hôpital Saint-Anne à Paris, expliquait jeudi dernier sur l’antenne de RFI :

comment le rire est intégré en psychothérapie.

Elle explique que rire permet de susciter l’émotion.


En réalité, le rire permet de générer des émotions positives.

Rire permet donc d’initier une réparation. Il permet de prendre de la distance et donc de pouvoir traiter par l’humour nos propres difficultés. Il peut également servir de déclic, de prise de conscience à laquelle on n’aurait pas forcément eu accès par un autre biais.

Pour les psychologues « TCC-istes », c’est-à-dire ceux qui utilisent l’approche cognitive et comportementale, comme nous en avons déjà un peu parlé dans un précédent article, le rire fait partie des stratégies cognitives (c’est-à-dire centrées sur les perceptions de ce que l’on vit).


Dans notre jargon « psy », on parle de technique de recadrage par l’humour et par l’utilisation du rire.


Le recadrage, c’est une technique qui emprunte les voies verbale et non verbale pour la transmission d’un point de vue différent entre deux personnes ou deux groupes de personnes. Son secret ? C’est qu’elle s’appuie sur la qualité de la relation établie entre les protagonistes. Son efficacité n’est plus à prouver.

Revenons à l’utilisation du rire.


On sait depuis bien longtemps que le rire est absent dans certains troubles psychiques, comme c’est le cas dans la dépression.


Bien que cela puisse paraître contre-intuitif, les psychologues utilisent souvent le rire pour traiter cette dépression (personnelle ou professionnelle, comme le burnout) ou encore dans la prise en charge psychologique des patients cancéreux.


Et de façon plus intuitive, on utilise souvent le rire lorsque l’on travaille avec des enfants. On sait tous que dans les services de pédiatrie, on a vu apparaître les fameux « cliniclowns » depuis déjà quelques années.


A partir du moment où l’on peut rire, on peut prendre de la distance sur les événements impactants de notre vie.


· Et concrètement ?

Rire améliore l’humeur et la qualité du sommeil. Rire permet de gagner en dynamisme, de retrouver l’élan et l’envie de faire des choses.

C’est une émotion positive. Et oui, dans l’indique le mot « émotion », dans lequel on retrouve la racine « motion », ou « mouvement », en anglais, rire nous aide à nous mettre - ou à nous remettre - dans l’action.


· Et dans le monde du travail, me direz-vous ?

Et bien c’est pareil ! Prendre de la distance par rapport à une volonté des dirigeants et managers de changement dans les pratiques ou dans l’organisation est parfois difficile pour les salariés. Ces changements peuvent parfois devenir des sujets de crispation, voire même des irritants et des facteurs de démotivation.


· Comment y remédier ?

Vous l’aurez compris. Un des moyens est de passer par la surprise, l’humour voire le rire.


Et si vous essayiez ?

Nous contacter

Téléphone

07 83 34 67 76

Adresse

37, avenue Saint Louis

94210 Saint-Maur-des-Fossés

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

© 2019 - Barbara Para / Design & SEO by 

Photos Lina de By Photo | Studio Cocoon Space