Nos publications et podcasts

Interactions problématiques en milieu professionnel

Les gens apportent parfois leurs problèmes personnels, leur colère, leurs troubles de la personnalité, leurs mécanismes de contrôle, leurs problèmes psychologiques, leurs problèmes médicaux, leurs dépendances, leurs problèmes familiaux voire leurs problèmes criminels et juridiques au travail.


Or, nous passons environ un tiers de notre journée au travail, et ces heures au travail peuvent être productives et agréables, comme insupportables.


Voici quelques personnalités, comportements et états d'esprit difficiles difficiles sur le lieu de travail. Explorerons des options sur la façon dont vous pouvez les gérer de manière productive.

Les gens têtus

Certains collègues peuvent être coincés dans leurs propres croyances, craindre même le moindre signe de changement et refuser d'entendre d'autres opinions. Ils peuvent vous amener à remettre en question vos propres méthodes de communication et à vous faire douter de la bonne transmission de votre message.


Même dans une situation en tête-à-tête, quelqu'un qui choisit activement de ne pas saisir un concept important peut provoquer, au minimum, de la frustration, qui peut conduire à la colère. Ces collègues évitent le changement et s'appuient sur d'anciens schémas de comportement pour s'en sortir. Cela devient un problème lorsqu'une nouvelle technologie est installée ou qu'une nouvelle équipe de direction prend le relais et qu'elle ne peut pas faire l'ajustement.


Si quelqu'un choisit volontairement de ne pas s'adapter (et qu'il n'est pas atteint de troubles cognitifs), un processus d'action disciplinaire peut devoir être mis en œuvre.

Les moulins à rumeurs

Chaque travail a un mélange de personnes avec lesquelles il est agréable et utile de travailler et de personnes qui répandent des rumeurs et sont des menteurs chroniques. Et il y a ceux qui seront gentils devant vous mais qui trouveront du plaisir à vous poignarder dans le dos. Les marchands de rumeurs et les menteurs ne reculeront devant rien pour vous faire mal paraître ou profiter de toute occasion pour vous nuire.


Il y a une question à se poser avant d'affronter un tel collègue : l'information que vous avez entendue d'un tiers est-elle exacte ? Vous avez peut-être développé vos compétences en matière d'affirmation de soi au point où affronter les gens de manière respectueuse est désormais une seconde nature pour vous. Mais cela peut devenir un problème si les informations que vous avez reçues ne sont que partiellement vraies ou ne sont pas vraies du tout.


Vous avez maintenant deux problèmes : le problème initial que vous avez tenté de corriger et un deuxième problème à partir duquel vous pouvez finir par faire marche arrière ou vous excuser. L'effort que vous avez fait pour vous défendre devient maintenant une situation qui n'aurait jamais dû se produire en premier lieu.


Réfléchissez donc avant d'agir et enquêtez sur ce qu'on vous a dit. Cela peut empêcher un problème mineur de devenir beaucoup plus important.

Les personnalités narcissiques

Commençons par les durs à cuire, ces gens mesquins qui harcèlent les gens autour d'eux. Ils sont menaçants, hostiles et en colère, mais semblent confiants et ils essaieront de vous contrôler par leurs paroles et leurs actions. Les personnes mesquines recrutent souvent d'autres personnes pour obtenir du soutien et se sentir plus puissantes. Ils développent alors un gang qui pourra s'acharner contre un ou plusieurs autres employés.


Le collègue qui entre de manière flagrante dans une conversation sans y être invité peut n'être qu'une gêne mineure ou peut causer de la confusion et de la frustration sur le lieu de travail. Ces personnes s'immiscent dans les réunions, s'immiscent dans vos discussions, font irruption dans votre bureau sans y être invitées et vous harcèlent pendant que vous êtes au téléphone.


Ils peuvent être des narcissiques qui croient que ce qu'ils ont à dire est plus important que ce que les autres ont à partager et ils peuvent n'avoir aucun scrupule à détourner une conversation et à se concentrer sur eux-mêmes. Souvent, ils ne sont même pas conscients qu'ils sont impolis et obligent les gens à se cacher lorsqu'ils sont repérés.


Il faudra une personne habile pour remettre ce collègue à sa place. Dans ces cas de figure, les ressources humaines doivent s'impliquer. Après enquête, certains employés peuvent être recadrés, mis sur un plan d'amélioration de la performance ou même être licenciés.


Mais please, arrêtons-les !


En savoir plus ici.