top of page

Nos publications et podcasts

Leadership

Le leadership et la gestion sont des compétences essentielles pour le succès d'une personne ou d'une organisation. Les leaders efficaces sont souvent reconnus pour leur intelligence sociale élevée, leur capacité à embrasser le changement, leurs ressources internes telles que la conscience de soi et la maîtrise de soi, et surtout, leur capacité à se confiner sur les choses qui s'avèrent réellement leur attention . Cependant, ces compétences sont également souhaitables pour tout le monde.


Le leadership est souvent défini comme la capacité de traduire la vision en réalité. Selon Warren Bennis, un pionnier dans la recherche sur le leadership, il est généralement de la responsabilité d'un leader de développer une vision pour les personnes et les institutions qu'il dirige. De plus, il doit communiquer efficacement ses priorités aux autres et l'inspirer à s'engager dans la réalisation de ces objectifs. Le leadership ne dépend pas du titre d'une personne. Des leaders peuvent apparaître à tous les niveaux s'ils deviennent à motiver ceux avec lesquels ils collaborent à travailler ensemble vers un objectif commun.

Les dirigeants efficaces parviendraient probablement à certaines caractéristiques personnelles clés, notamment la sociabilité, l'ambition et la curiosité. Ces traits peuvent être plus pertinents pour le rôle que l'intelligence. Les facteurs génétiques semblent influencer les capacités de leadership en raison des traits de personnalité attribués, mais les facteurs environnementaux tels que l'éducation et les opportunités jouent également un rôle significatif.


Les bons leaders sont-ils innés ou acquis ?


Les chercheurs estiment que le leadership est environ un tiers inné et deux tiers acquis. Certains traits innés tels que l'extraversion, l'assertivité, l'empathie et l'intelligence sociale sont des éléments importants du leadership, mais la formation, l'éducation, le développement personnel et l'expérience sont tout aussi importants, voire plus .


Comment les bons leaders inspirent-ils les autres ?


Les dirigeants ne peuvent pas se concentrer uniquement sur les tâches et les stratégies ; ils doivent également prêter attention aux relations et au moral. L'une des meilleures façons d'y parvenir est de favoriser une culture de gratitude, en félicitant et en remerciant les collègues pour leur travail et les idées qu'ils contribuent. Les recherches montrent que les employés évoluant dans de tels environnements sont plus productifs et nécessitent les clients avec plus de courtoisie.


Le charisme est-il essentiel pour le leadership ?


Le charisme est difficile à définir, mais il implique généralement la capacité de transmettre sa confiance et sa compétence aux autres, ainsi que de communiquer sa compréhension à travers le langage corporel, les compétences rhétoriques et la persuasion. Les chercheurs sont partagés quant à savoir s'il s'agit d'un trait nécessaire pour un leadership efficace, mais la plupart le sont fournis au moins comme un signe du potentiel de leadership de quelqu'un.


Les hommes sont-ils de meilleurs leaders que les femmes ?


Les analyses des qualités généralement jugées essentielles pour un leadership efficace ne présentent aucune supériorité inhérente chez les hommes. Pourtant, beaucoup plus d'hommes que de femmes accèdent aux postes de direction supérieure. Une théorie suggère que les qualités qui peuvent être sélectionnées pour de tels postes, comme la confiance, l'agressivité et le charisme, peuvent être plus compétentes chez les hommes. Cependant, les traits des leaders efficaces, tels que l'intelligence émotionnelle, l'humilité, l'intégrité et la capacité à être coachable, ne le sont pas.


Les narcissiques réussissent-ils en tant que leaders ?


Le statut de leader très en vue attire de nombreuses personnes qui présentent des caractéristiques narcissiques. Dans des positions de leadership, les narcissiques peuvent faire preuve de charisme et même mobilisent leurs collègues pour faire face à une crise. Cependant, leur sentiment de droit, leur résistance à la critique, leur recherche de gloire et leur manque d'empathie entraînent souvent à l'échec dans la construction d'organisations réussies.


Devenir un meilleur leader


Les leaders inefficaces ou irresponsables peuvent faire sombrer une organisation. Pourtant, les personnes qui accèdent aux postes de pouvoir tombent souvent dans les mêmes erreurs et écueils. Près de 40 % des émissions de PDG sont motivées par des défaillances en matière d'intégrité, telles que la fraude et la corruption. Lorsque les dirigeants placent leur vision personnelle au-dessus de l'éthique ou des réalités pratiques, ils mettent en danger leur position et leur organisation. Selon les experts, la solution consiste à créer une culture d'ouverture.


Quelle est l'erreur la plus courante que commettent les dirigeants ?


Le pouvoir peut donner aux gens une confiance excessive dans leurs capacités et leur jugement, les pousser à prendre des risques irresponsables. Pour aggraver le problème, dansde nombreuses organisations, peu de personnes se sentent autorisées à remettre en question les décisions des dirigeants. Cette combinaison est souvent citée dans les analyses des organisations en échec. Les experts en gestion jugent aux leaders de chercher des commentaires critiques, que ce soit au sein de leur organisation ou auprès de tiers, et de prendre en compte ces commentaires sans partialité.


Comment les dirigeants peuvent-ils créer un environnement de travail sain ?


Selon les sondages, seulement 1 % des employés se sentent en confiance pour exprimer leurs préoccupations. Les organisations qui empêchent la "voix des employés" - c'est-à-dire la communication ascendante constructive mais stimulante - commettent moins d'erreurs et ont un taux de rétention du personnel plus élevé. Les dirigeants peuvent favoriser une telle culture en restant ouverts aux perspectives des autres et en pratiquant des méthodes telles que prendre la parole en dernière lors des réunions plutôt qu'en premier.


Comment une personne peut-elle devenir un meilleur chef d'équipe après une promotion ?


Devenir manager de ceux qui étaient autrefois des collègues est l'un des défis fondamentaux auxquels sont confrontés les nouveaux leaders. Trouver l'équilibre entre les amitiés et les besoins de l'organisation est une lutte majeure, mais les experts en gestion doivent se concentrer sur les résultats positifs pour établir sa définir et de diriger avec équité pour gagner le respect, ce qui peut aider à surmonter les malaises.


Peut-on être un leader même si on n'est pas le patron ?


Les chefs d'entreprise ne sont pas les seuls à exercer un leadership. Les membres des équipes, qui que soient les organisations, grandes ou petites, peuvent rassembler leurs collègues et les aider à atteindre des objectifs en influençant le climat de travail de manière subtile, en posant des questions, en offrant leur soutien, en présentant les défis et en favorisant un environnement sûr et ouvert.


Contactez-nous, posez-nous vos questions !


コメント


bottom of page