Nos publications et podcasts

Vous sentez-vous exploité au travail ?

Un nombre conséquent d'employés expriment de la frustration, de l'insatisfaction et le sentiment d'être exploité dans leur travail.


L'exploitation sur le lieu de travail, ou du moins la perception de celle-ci, prend de nombreuses formes.


Une enquête de Paychex a récemment montré que :

  • 83% des employés questionnés estiment qu'ils effectuent des tâches en dehors de leur poste de travail normal

  • 57 % pensent qu'on leur demande de faire des tâches supplémentaires parce qu'ils sont les "experts" ou les "meilleurs".

  • 46% admettent qu'ils acceptent "tout ce qu'on leur demande" parce qu'ils "ne peuvent pas dire non".

Ainsi, bon nombre d'employés se sentent surmenés, sous-payés et sous-estimés.

Au cours de la dernière décennie, un nouveau dogme de gestion des ressources humaines est devenu monnaie courante : la nécessité de faire plus avec moins.


À première vue, cela ressemble à une gestion efficace des ressources humaines. Ce mode de gestion ne peut cependant pas durer éternellement. Il finit par avoir des implications négatives pour ceux qui sont sous pression pour faire le travail réel, c'est-à-dire les nombreux employés qui essaient de garder la tête hors de l'eau en fonctionnant avec une efficacité maximale dans des équipes à effectifs restreints.


C'est ce que Robert Reich a appelé « une forme dure de capitalisme » - hautement axé sur les bénéfices, le cours des actions et la valeur actionnariale, et souvent très bon pour atteindre ces paramètres, mais pas si bon pour prendre soin de la valeur humaine.


C'est pourquoi un gestionnaire qui « comprend », qui traite les employés de manière réfléchie, engendre invariablement une loyauté à long terme.

Il vaut toujours mieux que le capital humain se sente valorisé plutôt que mis à profit.

Reference : Paychex (2019). Taking Advantage: Exploring How People Feel Exploited at Work. https://www.paychex.com/articles/human-resources/getting-help-and-takin…