top of page

Nos publications et podcasts

Embarras

L'embarras est un état émotionnel douloureux mais important. La plupart des chercheurs pensent que l'embarras a pour but de faire ressentir aux gens du malaise suite à leurs erreurs sociales ou personnelles, afin qu'ils apprennent à ne pas répéter ces erreurs. Les changements physiologiques qui l'accompagnent, tels que rougir, transpirer ou bafouiller, peuvent signaler aux autres que la personne reconnaît sa propre erreur et n'est donc pas insensible ou inconsciente.


Qu'est-ce que l'embarras ?


Souvent associé à la honte et à la culpabilité, l'embarras est considéré comme une "émotion auto-consciente" et peut avoir un impact profondément négatif sur les pensées ou les comportements d'une personne. La personne embarrassée prend conscience d'un échec réel (ou imaginaire) à se conformer aux normes sociales et craint que les autres ne la voient moins favorablement en conséquence. L'embarras qui en découle peut être accompagné de sentiments de maladresse, d'exposition, de honte, de culpabilité ou de regret.


Il est notable que l'événement déclencheur peut être soit positif soit négatif. Par exemple, quelqu'un peut se sentir tout aussi embarrassé d'être appelé beau devant un groupe de personnes que d'oublier le nom de quelqu'un ou de tomber en public. Une personne peut ressentir de l'embarras pour elle-même ou au nom d'une autre personne (si elle est particulièrement empathique ou si elle craint secrètement que les échecs supposés de l'autre personne reflètent également négativement sur elle-même). L'embarras est une expérience hautement individuelle et est souvent amplifié par la peur que tout le monde regarde (et juge) alors que la plupart du temps, presque personne ne remarquera même.

Est-ce que tout le monde ressent de l'embarras ?


Pratiquement tout le monde se retrouve dans une situation gênante ou humiliante à un moment donné de sa vie. La question est : dans quelle mesure cela les affecte-t-il ? Certaines personnes peuvent surmonter leur embarras lorsqu'elles commettent une erreur ou enfreignent une norme sociale. D'autres personnes qui craignent le désapprobation du groupe peuvent être consumées par la honte.


Certaines personnes sont-elles plus enclines à l'embarras que d'autres ?


Oui, les individus souffrant d'anxiété sociale sont particulièrement sensibles à l'embarras. Ils évitent soigneusement les interactions sociales où ils pourraient commettre une erreur ou s'embarrasser d'une autre manière. Heureusement, les gens peuvent surmonter leur anxiété sociale en s'exposant progressivement aux scénarios sociaux qui les mettent mal à l'aise au départ.


Quelles sont les différences entre la honte et l'embarras ?


Bien que l'embarras et la honte soient similaires, il existe quelques différences claires. La honte est souvent associée à des connotations morales que l'embarras n'a pas ; elle caractérise un sentiment d'échec moral plutôt qu'une perte de statut social ou d'image. En revanche, l'embarras souligne le fossé entre la façon dont on souhaite être perçu et la façon dont on croit que les autres nous perçoivent réellement.


Est-il possible d'être embarrassé pour quelqu'un d'autre ?


Oui, cela s'appelle "l'embarras vicariant". Il est possible de ressentir une douleur sociale aiguë à la suite des maladresses sociales d'autrui, que la partie coupable soit consciente de son comportement ou que celui-ci soit délibéré ou accidentel. L'embarras vicariant découle de notre capacité d'empathie.


Est-il possible d'être embarrassé par quelqu'un d'autre ?


"Le phénomène de l'effet du projecteur vicariant" désigne le phénomène courant d'être conscient de soi-même ou embarrassé par une personne avec qui nous sommes étroitement liés aux yeux des autres, comme un partenaire amoureux ou un membre de la famille. Les gens sont plus susceptibles d'être embarrassés par leur partenaire, leur ami ou leur membre de la famille lorsque le comportement est particulièrement négatif et qu'il se produit devant des étrangers plutôt que devant des amis et des proches de confiance.


Les moments embarrassants vous rendent-ils plus forts ?


Il n'y a pas de preuve que les gens développent du caractère en soi après avoir ressenti de l'humiliation, mais il pourrait y avoir un avantage : les personnes qui agissent embarrassées après avoir commis un "acte répréhensible" - comme renverser un présentoir de magasin - sont perçues comme plus aimables que celles qui ne le font pas, que quelque chose soit fait ou non pour réparer l'erreur.


Les psychopathes ressentent-ils de l'embarras ?


La psychopathie est caractérisée par un manque d'empathie et une incapacité à comprendre les sentiments des autres. Les psychopathes sont donc peu susceptibles de ressentir l'une des prétendues émotions auto-conscientes, comme l'embarras, la honte ou la culpabilité. Par exemple, lorsqu'ils sont pris en flagrant délit de mensonge, une expérience humiliante pour la plupart des gens, ils restent imperturbables et changent facilement leur récit.


Rejoignez-nous vite en cliquant ici

Comentários


bottom of page