• Barbara Para

Je fais quoi de ma peur ?

Mis à jour : 20 juin 2019

« J’ai peur donc je suis ».


Le 6 mai 2019, l’émission quotidienne de France culture intitulée « la méthode scientifique » et présentée par Nicolas Martin entre 16h à 17h portait sur la peur.


« J’ai peur donc je suis ».


Ce sont deux chercheurs en neurosciences, Thomas Bienvenu et Catherine Belzung, qui nous expliquent.


Quels mécanismes entraînent la peur ? Quels sont ses circuits ? Quel fut son rôle dans l’évolution ? La peur de l’homme a-t-elle tout d’animal ? Quelle différence entre la peur, l’angoisse et l’anxiété ? Peut-on la mesurer ? La peur s’apprend-elle ? Peut-on l’apprivoiser ?


Les cabinets de psychologues sont remplis de patients enfants, adolescents et aussi adultes sans distinction de genre qui racontent leurs peurs. Leur peur de conduire. Leur peur de devenir parent. Leur peur de mal dormir. Leur peur de la mort, de la maladie. Leur peur de revivre tel épisode traumatique. La dernière peur en date que j’ai entendue : la peur de l’image d’une femme aux cheveux de serpents.


La peur est un sentiment très partagé dans le monde animal, extrêmement bien conservé dans l’évolution et pour cause :


C’est la peur qui permet la survie. C’est la réaction immédiate au danger qui permet de l’affronter ou de s’y soustraire.

La peur fait partie des émotions dites « simples ».


En effet, les psychologues distinguent 3 types d’émotions :

  • les émotions simples qui nous apparaissent dans leur plus simple expression ; par exemple la colère, l’ennui ou la peur ;

  • les émotions mixtes qui sont un amalgame d’expériences émotionnelles qui contiennent au moins une émotion simple et parfois plusieurs ; par exemple la culpabilité, l’amour, le dégoût ;

  • les contre-émotions qui sont des expériences émotives provoquées par la résistance émotionnelle, qui se caractérisent souvent par de fortes réactions physiques ; par exemple l’angoisse, l’anxiété, la panique, les céphalées de tension…


Qu’est-ce que la peur ?

C’est une émotion d’anticipation. Elle informe l’organisme d’un danger potentiel qui pourrait survenir dans un avenir plus ou moins rapproché.


Comme toutes les émotions, la peur est subjective. La peur est déclenchée par la perception d’un danger c’est-à-dire qu’elle peut être réaliste ou irréaliste. Ce qui est vrai, c’est que la peur s’accompagne d’une série de réactions physiques de mobilisation. L’organisme se mobilise alors pour la fuite ou la défense : accélération des battements du cœur, augmentation de l’acuité mentale, décomposition des graisses pour fournir plus d’énergie, des tremblements…


Que faire avec la peur ?

Il faut d’abord être toujours réceptif à l’information fournie par la peur, car c’est notre instinct de protection qui s’exprime à travers elle. Il importe ensuite de vérifier s’il existe un danger réel. Enfin, il faut apprivoiser l’objet de la peur.


Les psychologues TCC accompagnent les patients à chacune de ces étapes. La clé de la réussite : des expositions répétées mais graduées.

Et vous, que faites-vous avec vos peurs ?

Nous contacter

Téléphone

07 83 34 67 76

Adresse

37, avenue Saint Louis

94210 Saint-Maur-des-Fossés

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

© 2019 - Barbara Para / Design & SEO by 

Photos Lina de By Photo | Studio Cocoon Space