Qu'est-ce que le trouble de la personnalité schizoïde?

Le trouble de la personnalité schizoïde peut être considéré comme un trouble caché parce que la plupart des gens qui en souffrent, souffrent très tranquillement. À moins qu'ils ne vous confient à vous, il est peu probable que vous remarquiez quelque chose. Si c'était le cas, vous supposeriez probablement qu'il s'agit de sujet introvertis et c'est tout. Pourtant, leurs problèmes ne se résument pas à cela.


Peu de personnes connaissent le trouble de la personnalité schizoïde. A ne pas confondre avec le trouble schizotypique, la schizophrénie et le trouble schizo-affectif. La schizophrénie et le trouble schizo-affectif sont deux des psychoses les plus graves. Les personnes atteintes de trouble schizotypique sont très nettement plus étranges et perturbées que les personnes atteintes de trouble de la personnalité schizoïde.


La confusion vient du préfixe «schizo» qui est une version latinisée d'un mot grec signifiant "divisé". Donc, pour être clair, le trouble de la personnalité schizoïde est un diagnostic entièrement distinct des autres diagnostiques pré-cités.

Quels types de problèmes les personnes atteintes de personnalité schizoïde ont-elles?

1. Manque de confiance de base

Les premières expériences traumatisantes de l'enfance avec des parents indifférents, négligents, intrusifs ou abusifs ont laissé les sujets schizoïdes avec la conviction que compter sur les autres est intrinsèquement dangereux. La plupart rapportent qu'à l'âge de 7 ans, ils avaient déjà réalisé qu'on ne pouvait pas faire confiance aux adultes qui les entouraient pour s'occuper d'eux. Souvent, ils avaient un parent narcissique ou borderline abusif qui a fait de leur enfance un enfer.


2. Trop autosuffisant

La solution schizoïde à leur manque de confiance envers les autres est d'essayer de devenir aussi indépendant et autonome que possible. Ils ont tendance à être très réservés et partagent rarement les détails de leur vie personnelle avec de nombreuses personnes. Ils disent également qu'être financièrement indépendants leur donne un plus grand sentiment de sécurité.


3. Dissociation

Lorsqu'ils ont été maltraités lorsqu'ils étaient enfants, les sujets schizoïdes étaient incapables de riposter ou de partir physiquement. Cependant, ils ont découvert comment se dissocier de leur corps lorsqu'ils avaient peur et aller dans un endroit sûr dans leur esprit. Malheureusement, au moment où ils atteignent l'âge adulte, l'habitude de se dissocier lorsqu'ils se sentent stressés est tellement ancrée qu'ils le font automatiquement, même s'ils préfèreraient ne pas le faire. Et, ils ne peuvent pas facilement sortir de cet état dissocié. Ils décrivent cet état comme un sentiment de détachement de leur corps et de leur vie. Rien ne semble significatif ou réel sur le plan émotionnel, mais ils peuvent continuer à fonctionner de manière robotique aussi longtemps que nécessaire.


4. Peurs sociales

La plupart des formes d'intimité interpersonnelle sont perçues comme potentiellement dangereuses. Cela est particulièrement vrai lorsque l'autre personne a une voix forte, de manière dominatrice et semble imprévisible.


5. Comportements évitants

La réponse fondamentale que la plupart des personnes atteintes de trouble de la personnalité schizoïde ont à leurs peurs sociales est de se distancer autant que possible physiquement et émotionnellement des autres. Lors d'une fête, ils ont tendance à se tenir tranquillement aux abords du groupe avec un verre à la main.


6. Trappes de sortie des relations sociales

Ils ont également tendance à construire des trappes de sortie dans leurs relations intimes. C'est un moyen facile pour eux de justifier de quitter périodiquement la relation, comme accepter un emploi qui implique des voyages fréquents ou commencer une liaison avec une personne mariée qui ne peut pas être avec eux tout le temps. L'idée d'avoir à être dans une relation sans barrières les rend très anxieux. Ils disent qu'ils se sentiraient pris au piège et claustrophobes alors qu'on s'attend à ce qu'ils soient dans une relation étroite et continue, même avec quelqu'un qu'ils prétendent aimer.


7. Relations entrantes et sortantes

L'un des modèles de relations typiquement schizoïdes consiste à entrer et sortir de la même relation amoureuse à plusieurs reprises. Au début, le sujet se sent très amoureux et essaie d'amener l'autre personne à lui rendre la pareille. Cependant, dès que l'autre personne retourne ses sentiments et qu'il n'y a plus de véritables barrières à l'intimité, il a peur.

Les sujets présentant un trouble de la personnalité schizoïde ont inconsciemment étouffé leurs sentiments pour se protéger et trouver une excuse pour se retirer de la relation. Cependant, à mesure que le temps et la distance entre eux et leur ex augmentent, leur peur diminue. Ils recommencent à ressentir de l'amour et de l'attirance. Cela les amène à se rapprocher de leur ex et à essayer de redémarrer la relation. À moins qu'ils n'obtiennent une aide thérapeutique, ils continueront à rejouer ce même schéma aussi longtemps que l'autre personne les reprendra.


8. Le comportement peut apparaître narcissique.

Parfois, les personnes dans une relation amoureuse avec une personne schizoïde peuvent confondre ces comportements avec un comportement narcissique, car ils semblent superficiellement similaires. Cependant, le motif du schizoïde est assez différent de celui du narcissique. Les narcissiques partent parce qu'ils s'ennuient ou se mettent en colère, n'idéalisent plus leur partenaire et veulent la validation de quelqu'un de nouveau. Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité schizoïde partent parce qu'elles se sentent piégées et ont peur d'être contrôlées.


9. Élaborer la vie fantastique

Les personnes qui ont fait des adaptations schizoïdes ont tendance à substituer des relations fantastiques élaborées aux relations réelles. Elles expliquent que contrairement à la vraie vie, dans leurs fantasmes, ils ont un contrôle total sur ce qui se passe. Cela rend les relations fantastiques plus sûres. Certaines personnes atteintes de trouble de la personnalité schizoïde créent des mondes fantastiques si convaincants et élaborés qu'ils deviennent des écrivains célèbres.


10. Peurs existentielles

Les sujets schizoïdes se préoccupent parfois de l'idée de la mort et de l'insignifiance inhérente à la vie. Ils peuvent aussi exprimer la crainte que leurs défenses les conduisent à devenir totalement isolés des autres êtres humains, dans un vide sans lien avec personne, les laissant dans l'impossibilité de se reconnecter.


11. Cache les réactions émotionnelles

La plupart des personnes atteintes de trouble de la personnalité schizoïde essaient tranquillement de tout gérer elles-mêmes. La dernière chose qu'ils souhaitent, c'est impliquer quelqu'un d'autre dans leurs problèmes.


12. Manque de relations amoureuses "entières" et de constance

Les personnes atteintes de trouble de la personnalité schizoïde manquent également de relations amoureuses "entières", c'est-à-dire réalistes, stables et intégrées (dans le sens d'une reconnaissance simultanée des qualités et des défauts de l'autre).


Les personnes atteintes de trouble de la personnalité schizoïde manquent aussi de constance dans leurs relations amoureuses, comme toutes les personnes souffrant de trouble de la personnalité. Ils ont toutes les difficultés du monde à maintenir la relation en cas d'excès de colère, blessure, déception ou éloignement physique.

En résumé...

On pense que le trouble de la personnalité schizoïde commence dans la petite enfance en tant qu’adaptation à un manque majeur d’harmonisation de la part des soignants de l’enfant (ses parents). Au lieu de se sentir en sécurité, compris et aimé, l'enfant subit une combinaison de violence, de négligence et d'intrusion. Cela amène l'enfant à croire qu'on ne peut pas faire confiance aux autres.


En conséquence, à l'âge adulte, les personnes atteintes de trouble de la personnalité schizoïde travaillent très dur pour être aussi indépendantes que possible des autres. La plupart des personnes ayant des adaptations schizoïdes finissent par vivre seules parce qu'elles se sentent plus en sécurité lorsqu'elles sont seules.


Les personnes atteintes de troubles schizoïdes ressemblent généralement à tout le monde. Ils occupent généralement un emploi, fonctionnent bien au travail et ne sont manifestement en aucun cas désordonnés. Ils intériorisent leur souffrance et la cachent au reste du monde.

Nous contacter

Téléphone

07 83 34 67 76

Adresse

37, avenue Saint Louis

94210 Saint-Maur-des-Fossés

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Mentions légales - © 2019 - Barbara Para / Design & SEO by 

Photos Lina de By Photo | Studio Cocoon Space